Les besoins psychologiques

Accompagnement au bien-être moral :

En général on pense à chercher de l’aide lorsqu’il y a un problème. C’est dommage. Les besoins

Le coaching est la solution pour le bien-être.

Que vous soyez seniors, quinquagénaires, il est important de se comprendre et de s’écouter.

Se connaître, s’aimer, s’accepter et se respecter est fondamental. Attendre des autres qu’ils assouvissent nos besoins alors qu’il est difficile de les reconnaitre soi-même, n’est pas la solution.

Quels sont les besoins ?

Que ce soit dans le milieu professionnel, relationnel amical, amoureux ou familial, nous avons tous besoin de découvrir notre personnalité. Nous pensons tous connaître nos propres valeurs, mais savons-nous vraiment d’où vient la colère, la peine, l’angoisse ou l’anxiété, la nostalgie, la légèreté, toutes ces émotions qui se développent en nous ?

A part les besoins physiologiques que sont « boire, manger, dormir » etc

Autant nous pouvons reconnaître facilement le besoin de manger ou de dormir, autant les besoins psychologiques fondamentaux sont d’obscurs ovnis (objets vitaux non identifiés) après lesquels nous nous abstenons de courir, le plus souvent, pour arpenter à la place les chemins bien ordonnés du raisonnable. C’est comme cela que l’on perd au passage le contact avec une partie essentielle de nous-mêmes.

Quatre autres catégories de besoins sont fondamentales pour être bien :

  1. Le besoin de protection et de sécurité (abri, ressources, sécurité physique, santé…),
  2. le besoin d’appartenance (aimer, être aimé, avoir des amis, appartenir à un groupe…),
  3. Besoin d’estime (respect de soi et de l’autre, se sentir respecté, reconnu, autonome, avoir des opinions, pouvoir exprimer ses idées…)
  4. Et le besoin d’accomplissement (contribuer, évoluer, philosopher, se former, apprendre…).

Partons donc à la rencontre de tous nos besoins fondamentaux, avec l’idée que plus nous les reconnaissons, plus nous sommes en capacité d’identifier leurs modes d’expression dans la vie personnelle, plus nous pouvons nous attacher à les combler et renforcer ainsi le bien-être et l’estime de soi, le sentiment général de satisfaction et donc produire le sentiment d’être heureux.

Il est temps de travailler à combler ces besoins !

Les problèmes, les craintes, les peurs, les émotions

Tenter de faire l’autruche plutôt que de régler un problème, fait naître encore plus de craintes, de peurs, d’angoisses, de stress. Toutes ces émotions naissent pour vous alerter et vous dire quelque chose. Donnez-leur la parole. Laissez-les exprimer ce pourquoi elles sont là et trouver la possibilité d’agir pour ne plus être submergé.

Un coach ne sait pas ce qu’il y a dans votre esprit, il ne connait pas vos émotions alors il vous demandera de les faire parler.

Vous pensez que c’est de l’utopie ? Moi aussi j’étais sceptique avant de vivre l’expérience….

Ci-dessous quelques exemples de problèmes amenant diverses émotions (cette liste n’est pas exhaustive) :

La retraite arrive rapidement et vous craignez pour cette période de transition. Vous aimeriez l’appréhender sous toutes ses formes pour mieux vous préparer et apprécier cette vie différente qui s’offre à vous.

Vous êtes déjà retraité, vous aimeriez simplement mieux gérer vos occupations, ou au contraire en trouver d’autres qui feront sens pour vous.

Un de vos enfants est parti de la maison, il y a comme un syndrome du nid vide toujours présent, Et si vous l’acceptiez en pensant à vous et vos besoins ?

Vous avez des problèmes relationnels avec un de vos enfants, un de vos parents, un de vos voisins, avec votre conjoint. Vous connaissez des gens bougons ou même insolents.

Vous n’acceptez pas certaines choses qui vous sont infligées par la vie, vous êtes résigné ou pas de ce qui peut être considéré comme une tragédie et qui de toute façon n’appartient qu’à vous.

Les mots « acceptation », « sens » et « valeur » sont essentiels en coaching

L’acceptation est un mot qui est indispensable dans mon travail, c’est le mot le plus approprié pour laisser sortir de sa vie le négatif et tourner ce changement en différents aspects positifs. Il y a parfois un très long chemin à faire pour accepter ce qui nous semble inacceptable.

Connaissez-vous un peu l’histoire de cet homme qui a perdu tous ses membres après avoir reçu une décharge électrique de dizaine de milliers de volts. Il a très bien décrit à plusieurs reprises les longues années de détresse de s’être réveillé sans ses membres plutôt que d’être mort… Aujourd’hui, il a traversé la manche à la nage. C’est le dernier exploit qu’il ait fait je crois, mais il y en eu d’autres. On se dit : quelle belle leçon de vie ! Et c’est vrai, mais c’est aussi parce qu’il a fini par accepter son handicap et de ne pas être mort de son accident, qu’aujourd’hui il a donné un nouveau sens à sa vie. La seule question que j’aimerai lui poser : Avant votre accident, comment était votre vie ?

Donner un sens et accepter, c’est la guérison totale de l’esprit et du corps. Accepter c’est se responsabiliser sur la situation dans laquelle on se trouve et se responsabiliser, c’est reconnaitre ses valeurs.

Accepter c’est se redresser, rechercher et trouver le sens de sa vie. C’est aussi avoir compris ses responsabilités. Souvent ce mot est employé de façon négative « responsable = coupable », responsable n’est pas être coupable. Etre responsable de ses pensées, de ses actes et de la situation. Il est essentiel de prendre conscience des responsabilités que nous avons vis-à-vis de sa propre personne.

Donner un sens à sa vie, c’est ce que tout le monde veut. Heureusement le sens est comme la vie, il nous est propre.

Les changements

La peur du changement nous enchaîne et nous pousse à la dérobade. Pourtant, le changement est le mouvement naturel de la vie. Lorsqu’un changement, un obstacle vient à se présenter nous avons souvent tendance à résister au lieu d’être agile pour l’accompagner en prenant notre part de responsabilité et en respectant nos valeurs, nos besoins.

Ce que vous pouvez attendre d’un coaching

Les premières séances peuvent sembler ne rien apporter, c’est faux. Le chemin important est entamé et lorsque le premier déclic se fait, le vrai travail commence.

Le coaching s’adresse à toutes les personnes qui sont motivées pour accepter ou vouloir le changement.

Le coach est un guide dans ses questions et dans les réponses qui lui sont faites. Il accompagne chaque personne différemment et n’est pas là pour « se mêler ». Il permet de faire exprimer son moi profond en toute conscience et ne porte aucun jugement.

En général le coaching dure quelques mois (entre 4 et 6 puis quelques séances espacées dans les années à venir si nécessaire et demandées).  En revanche, les bénéfices commencent durant cette période et ne s’arrêtent plus. Du moins il n’y a pas de raison, puisque vous aurez appris à creuser en vous de façon constructive, malgré tous les drames pouvant survenir.